Mini-Clinic Session

La Mesure de la Lumière en Numérique

Anciennement : Evening Session​ — Clinic : Un atelier qui se consacre à l'analyse et à la résolution de problemes concrets, ou à l'acquisition d'aptitudes ou de connaissances spécifiques

filblog_tuto_syncpwair_IC4F5049

Paris - Apprenez à utiliser un flashmètre, l’histogramme et l’indicateur de surexposition de votre boitier, et d’optimiser l’exposition pour le numérique (exposer à droite / caler à droite)

Si vous désirez suivre un Mini-Clinic Session a une date autre que celles proposées au calendrier, contactez nous par mail

 

Pour ceux qui viennent de loin, il est possible de prendre une date sur mesure, pour deux MCS dans la même journée.
Les horaires sont compatibles avec un aller retour Bruxelles ou Genève dans la même journée par exemple

 

Ce stage peut être délivré à distance, par Skype, avec des horaires sur mesure.

Le Programme de l'Evening Session

Objectif

  • Etre capable de mesurer la lumière afin d'exposer correctement
  • Comprendre comment fonctionne la mesure de la lumière Incidente, et en quoi ce mode mesure est plus précis.
  • Etre capable de mesurer des sources de lumière de manière optimisé pour le numérique
  • Savoir mesurer un contraste entre deux points de la scène, et savoir exploiter le résultat obtenu
  • Devenir parfaitement confiant dans ses capacités à mesurer de manière exacte
  • Devenir plus confiant dans sa photographie, grace a une mesure précise de l'exposition

 

Les questions ci-dessous seront abordées et résolues tout au long de l"atelier, sous forme de discussiones et de petits exercices pratiques.

 

  • Pourquoi est-il indispensable d’utiliser un flashmètre, même en mono-source et même en numérique ?
  • En quoi une mesure réfléchie (histogramme) peut-elle être faussée ?
  • Qu’est ce qu’un histogramme
  • Pourquoi l’histogramme ne « dit pas tout » ?
    (exemple des réponses qui seront données, avec les explications et démos supplémentaires nécessaires)
    • L'histogramme donne une vue globale de la scène, pas du sujet. Impossible de connaitre la quantité de lumière recue par le sujet.

    • L'histogramme donne une vue globale de la scène en lumière réfléchie. Cela veut dire que les information d'exposition de la scène changent avec la réflectance du sujet. Or l'exposition doit être la même quelque soit le sujet photographié (sinon cela conduit a des erreurs d'exposition)

    • Un histogramme ne pourra pas donner les contrastes au sein de la scène

    • Un histogramme ne permettra pas de déterminer le contraste latéral sur un mannequin

    • Un histogramme ne permettra pas de déterminer le contraste vertical sur un mannequin

    • Impossible de régler la distance, l'inclinaison, l'angle et le positionnement d'une boite a lumière avec un histogramme. Le flashmètre permet de le faire au 1/10e de diaph près et de le répéter avec la même exactitude, quel que soit le materiel, le lieu, les circonstances et les conditions.

    • L'histogramme ne permet pas d'établir à la fraction d'IL près, le ratio entre sources ni la symétrisation des sources. Avec un flashmètre, ou peut régler chaque source à la faction d'IL près

    • Le LCD d'un appareil photo, quel que soit son prix, ne permet pas de restituer correctement les contrastes (ni les couleurs). C'est ainsi que l'on s'aperçoit qu'une photo ne ressemble pas du tout à l'écran, à ce que l'on avait vu sur le LCD

    • Le cerveau a tendance à compenser les contrastes. L'oeil va donc interpréter les contrastes alors que l'appareil de mesure lui, reste imperturbable.

  • Quelles sont les informations qu’un histogramme ne peut pas donner ?
  • Comment les infos numériques sont-elles organisées lors de l’acquisition numérique
  • Comment optimiser l’acquisition numérique à la prise de vues
  • Que veut dire « caler a droite » ?
  • Que veut dire « exposer a droite » ?
  • Comment utiliser une charte Colorchecker pour caler son exposition.
  • Comment « exposer a droite » dans le cas d’images « low key » ?
  • Comment mesurer en « direct optimisé » ?
  • Comment fonctionne un flashmètre
  • Comment choisir son flashmètre
  • Comment mesurer la lumière avec un flashmètre
  • Comment mesurer un contraste (∆EV) avec le flashmètre. A quoi cela sert-il ? En quoi cet aspect est-il fondamental en photographie ?
  • En quoi le fait de mesurer un « set » lumineux au flashmètre permet de ménager le modèle/mannequin ?
  • Comment mesurer un « set » simple ou complexe, en l’absence du mannequin et sans faire une seule photo ?
  • Pourquoi est-il plus rapide de mesurer au flashmètre, plutôt qu’en utilisant l’empirisme de la seule mesure boitier ?
  • En quoi l’usage du flashmètre va t-il vous donner de l’assurance, de la maitrise et une progression accélérée ?
  • Pourquoi le fait de ne pas utiliser un flashmètre est un handicap ?
  • Que sont les aspects « reproductifs » et « prédictifs » liés à l’usage du flashmètre ?
  • Comment déterminer quel sera le contraste adapté à un type de stylisme, de style, de mannequin/modèle, etc
  • Qu'est ce que la notion de "Dynamique Utile" ?




Les Stages et Formations "Olivier Chauvignat Workshops" ont fait l’objet d’une déclaration d'activité auprès de la Direction régionale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle.

 

La préfecture de la Région Ile-de-France à enregistré cette déclaration d’activité sous le numéro 11 75 54997 75.

Son rayonnement est national.
Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat

 

Qualité de la formation

L'organisme de formation Olivier Chauvignat répond aux exigences du Décret no 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue

Images protegées