La Caractérisation Film : La Lumière

B8445260_1500_09_03_16

N°2 de la série sur la Caractérisation Film

Definition de caractérisation : 
Caractérisation : n, qui consiste à caractériser

Caractériser : v, Mettre en évidence le ou les traits dominants ou distinctifs d'une chose ou d'une personne.

Caractériser une image numérique, consiste à donner à cette image, des caracatéristiques similaires à celles que possède le film, afin d'obtenir un rendu plus proche de la photographie telle qu'on la connait depuis presque 200 ans.

 

La caractérisation va opérer sur trois traits distinctifs majeurs du "caractère film" :

  • La couleur (Chrominance)
  • La lumière (Luminance)
  • La sensation de texture

Nous allons traiter ici du deuxième trait distinctif : la lumière

 

Caractérisation lumière : Modifier la réponse dynamique de la lumière

Tout comme pour la couleur, le numérique est très linéaire en réponse lumineuse, afin de pouvoir faire ce que l'on veut au moment du traitement. Les noirs notamment sont très pleins, un peu trop par rapport a ce que l'on obtient en film...

Si nous voulons donner à notre image le caractère de lumière du film, nous pouvons couper une partie des noirs ou des blancs de manière quasi invisible ou au contraire en prenant un parti-pris ouvertement typé.

 

Cela ne veut pas dire que l'on cherche à "copier" le film, mais plutot que l'on prend le contrôle de la réponse en lumière, au lieu de se contenter de subir celle qui est proposée par le numérique brut. Bien entendu, ce choix doit faire l'objet d'un dosage, selon ce que l'on veut rendre.

 

Techniquement la caractérisation lumière se traduit par l'usage d'une courbe en S (ou en "demi S") dont les extrémités "coupent" les fréquences hautes ou basses. Il y a quelques années, j'ai commencé à utiliser le terme anglais "cut" par souci de simplicité, pour désigner cette "coupure" des ombres ou des blancs. N'oubliez pas de régler votre courbe Lightroom en mode paramétrique. Dans Photoshop, l'outil "Courbe" convient parfaitement

Vous pouvez regarder le tuto de Marion Dunyach >>> pour la manière de procéder...

Filtre, un abus de langage pour un terme fourre-tout

 

En photographie, un "filtre" est un objet placé sur le parcours que fait la lumière pour éclairer un sujet, ou pour parvenir jusqu'au film ou au capteur. On utilise également des filtres au tirage sous agrandisseur.

Mais ce terme est parfois abusivement utilisé comme terme "fourre-tout" pour désigner un traitement effectué sur l'image numérique, dans le but d'émuler* un traitement argentique ou une pratique argentique.


Il est assez enrichissant de comprendre ce qui compose ce traitement, car au moment ou on va l'utiliser, on saura à quoi cela correspond en argentique (et ce que fait le numérique pour l'émuler), et par voie de conséquence, on saura reproduire ces traitements par soi-même avec une certaine crédibilité. Compréhension égale maitrise.

 

Un filtre contient des éléments précis en termes de traitement : 
- Caractérisation film sur le critère colorimétrique

- Caractérisation film sur le critère luminance (cut, contraste, etc)

- Caractérisation de type traitement croisé ou virage

- Caractérisation film sur le critère "texture et matière" (grain film spécifique, texture de matière)

- Vignettage

- Etc

L'utilisation du terme "filtre" - notamment par moquerie - est en fait l'aveu de sa propre méconnaissance des process impliqués dans le traitement.

 

*émuler : imiter par logiciel.

La Caractérisation Film : La couleur

B0007994Copie 1_1500_06_06_17

N°1 de la série sur la Caractérisation Film

Definition de caractérisation : 
Caractérisation : n, qui consiste à caractériser

Caractériser : v, Mettre en évidence le ou les traits dominants ou distinctifs d'une chose ou d'une personne.

Caractériser une image numérique, consiste à donner à cette image, des caractéristiques similaires à celles que possède le film, afin d'obtenir un rendu plus proche de la photographie telle qu'on la connait depuis presque 200 ans.

 

La caractérisation va opérer sur trois traits distinctifs majeurs du "caractère film" :

  • La couleur (Chrominance)

  • La lumière (Luminance)

  • La sensation de texture

Nous allons traiter ici du premier trait distinctif : la couleur

Caractérisation couleurs : Retrouver des couleurs "non-linéaires"

Un appareil numérique est conçu pour une foule d'applications. Certaines de ces applications nécessitent une parfaite linéarité des couleurs. Linéraire veut dire que chaque couleur est représentée fidèlement, sans dérive de teinte (le rouge est rouge et non magenta) et sans dérive de saturation (chaque couleur est saturée de la même manière)

 

En photographie "film" en revanche, chaque pellicule à sa "personnalité couleur". Les films présentent des dominantes différentes selon le type de film choisi et selon la marque du film. Si on veut "typer film", il faut donc opérer de la même manière.

La caractérisation couleurs va donc permettre de "dé-linéariser" les couleurs de manière a créer des dominantes et des dérives voulues et recherchés, afin de personnaliser le rendu des couleurs, tout comme c'est le cas sur un film : on choisit son film en fonction du rendu. On déterminera sa "réponse couleurs" en fonction de ce que l'on désire comme type de rendu.

 

Vous trouverez ci-dessous un exemple de dé-linéarisation couleurs à la manière d'un film, opérée ici avec le module "Etalonnage de de l'appareil photo" de Lightroom, qui est l'un des modules permettant d'agir sur la "réponse couleurs".


Chaque composante vidéo (Rouge Vert et Bleu) peut être dé-linéarisée :

 

  • En teinte : on peut agir sur la teinte de la composante et faire en sorte (par exemple) que les rouges - au lieu d'être rouges - virent vers l'orangé
  • En saturation : on va faire en sorte que cette dérive vers l'orangé (dans notre exemple) soit plus ou moins saturée selon le résultat désiré

L'effet est ici caricatural, pour les besoins de la démonstration. Dans la réalité le dosage sera fondamental. 

Capture d’écran 2017-08-05 à 15.15.03

Un image "caractérisée film", sans toutefois avoir eu recours à l'usage du module "Etalonnage de l'appareil photo"

Capture d’écran 2017-08-05 à 15.12.34

Un image "caractérisée film", après avoir eu recours à l'usage du module "Etalonnage de l'appareil photo"

Les autres modules utilisables pour la caractérisation couleurs

 

le Module TSL : Teinte Saturation Luminance

Texte à venir

 

La Balance des Blancs du Module "Reglages de Base"

La fonction "Balance des Blancs" est tres souvent mal comprise. Je vous propose donc de commencer par lire ce texte.

Nous verrons ensuite comment détourner sa fonction première, dans un but de caractérisation

 

Le module au nom très mal traduit : "le Split Toning"

Le terme "Virage partiel" ne veut absolument rien dire, et en plus il risque de vous mettre dans la confusion.

Nous éviterons donc de le traduire. Mais si on devrait le faire, une traduction plus fidèle serait "Colorisation Sélective". L'idée à comprendre ici, c'est que ce module va permettre : 

  • D'effectuer une COLORISATION (toning) de l'image, avec une couleur transparente
  • Et ce de manière différenciée en effectuant une séparation (split) dont le point central peut etre réglé avec le curseur Balance, entre les Hautes Lumières et les Basses Lumières à l'aide de deux jeux de curseurs (choix de la couleur et saturation de la couleur choisie) 

Avec ce module vous allez pouvoir réaliser :

L'émulation (imitation par logiciel) du traitement croisé argentique sur les photos couleurs
L'émulation de différents virages chimiques sur les photos monochromes


Virages et Traitements Croisés ne sont pas obligatoires lorsque vous voulez caractériser. Ce sont des "effets spéciaux argentiques"optionnels, que nous émulerons (ou non) en numérique, au sein de notre caractérisation.

Filtre, un abus de langage pour un terme fourre-tout

 

En photographie, un "filtre" est un objet placé sur le parcours que fait la lumière pour éclairer un sujet, ou pour parvenir jusqu'au film ou au capteur. On utilise également des filtres au tirage sous agrandisseur.

Mais ce terme est parfois abusivement utilisé comme terme "fourre-tout" pour désigner un traitement effectué sur l'image numérique, dans le but d'émuler* un traitement argentique ou une pratique argentique.


Il est assez enrichissant de comprendre ce qui compose ce traitement, car au moment ou on va l'utiliser, on saura à quoi cela correspond en argentique (et ce que fait le numérique pour l'émuler), et par voie de conséquence, on saura reproduire ces traitements par soi-même avec une certaine crédibilité. Compréhension égale maitrise.

 

Un filtre contient des éléments précis en termes de traitement : 
- Caractérisation film sur le critère colorimétrique

- Caractérisation film sur le critère luminance (cut, contraste, etc)

- Caractérisation de type traitement croisé ou virage

- Caractérisation film sur le critère "texture et matière" (grain film spécifique, texture de matière)

- Vignettage

- Etc

L'utilisation du terme "filtre" - notamment par moquerie - est en fait l'aveu de sa propre méconnaissance des process impliqués dans le traitement.

 

*émuler : imiter par logiciel.

Images protegées