La grande illusion de la Synchro Haute Vitesse

B0001020_1500_06_06_16

Depuis quelque temps, le matériel flash permet de travailler à des vitesses supérieures à la vitesse maximale de synchro-x, notamment au dessus du 1/250e. Mais les constructeurs ne mettent pas suffisamment l'attention sur un élément tres important : cette augmentation de la vitesse se fait au détriment de l'energie lumineuse disponible qui s'en trouve radicalement limitée.

 

HSS et Hypersync : la Haute Vitesse au prix d'une perte conséquente d'énergie

 

Pour faire simple, on peut déterminer que la perte en énergie est de l'ordre de 1IL a chaque doublement du temps de pose
Par exemple, pour un flash Profoto B2 délivrant 250 joules, on obtiendra en mode HSS :

 

  • Au 1/500e (soit le double de la vitesse de synchro), l'énergie maximale du flash passera à 125 Joules
  • Au 1/1000e, l'énergie maximale du flash passera à 75 Joules
  • Au 1/2000e, l'énergie maximale du flash passera à 33 Joules

Lorsqu'on diminue le temps de pose, le fond est assombri, mais le sujet reçoit également moins de lumière provenant du flash puisque l'énergie baisse.

Or en général, lorsqu'on diminue le temps de pose, c'est pour "contrer" une luminosité exterieure importante. L'energie flash ne devrait donc pas baisser mais à minima, rester constante


Remarque : Le HSS induit donc les mêmes conditions de limitation que l'utilisation de filtres ND


A titre d'information, pour utiliser le flash en plein soleil de manière efficace, on devra disposer d'une énergie allant de 600 a 1200 joules. On voit donc que l'usage d'un flash en HSS se limitera plutot aux zones à l'ombre.


Le seul système permettant la synchronisation à haute vitesse sans perte d'énergie : les appareils Moyen Format équipés d'optiques à obturateur central

 

A l'inverse des systèmes HSS, la synchro-X n'affecte pas l'énergie délivrée par le flash. Les appareil avec objectifs à obturation centrale permettent de synchroniser à toutes les vitesses. Lorsqu'on change la vitesse du boitier, l'énergie délivrée par le flash n'est pas affectée. Le sujet reçoit la même illumination, alors que l'arrière plan lui, est assombri. 

On peut citer par exemple les systèmes Hasselblad H allant du H1 au H5 pour une vitesse maximale au 1/800e et le Hasselblad H6 ainsi que le Hasselblad X1D qui synchronisent jusqu'au 1/2000e. Avec un générateur 1200 joules par exemple, on pourra donc synchroniser au 1/2000e et à 1200 joules d'énergie.

Contrairement au système HSS, Les Obturateurs Centraux ne nécessitent pas de flashs spécifiques pour synchroniser à haute vitesse.

 

Il existe quelques rares appareils à obturateur électronique (comme le Fuji X100) permettant eux aussi de synchroniser à haute vitesse sans perte conséquente d'énergie, à condition que les sujets ne soient pas en mouvement trop rapide. Quelques infos plus approfondies concernant les obturateus électroniques : https://phototrend.fr/2016/03/mp-170-lobturateur-photo-mecanique-electronique/

 

Les filtres gris neutres

Un filtre gris neutre va assombrir le décor ET le flash. Concrètement, à chaque fois que l'on va filtrer de 1 IL supplémentaire, on devra doubler la puissance flash. Cette solution a donc le même genre d'inconvénients que le HSS/Hypersync, la visée obscurcie en plus ! Sans parler de l'altération possible de la qualité image, à cause du filtrage de plus ou moins bonne qualité. On reste tributaire de la vitesse de synchro

 

Technique : HSS vs HYPERSYNC

 

Ces deux modes de synchronisations sont très différents : 

la HSS utilise un train d'éclairs courts pour exposer en fin de compte, chaque bande de l'image balayée sur le capteur par les rideaux et couvrir ainsi toute la photo de manière uniforme.  C'est ce système qui est utilisé dans les cobras ou les Profoto A1, B1x, B2, D2 et PRO10

L'Hypersync fonctionne sur le principe d'une durée d'éclair plus longue que la synchro X pour que en un flash toute la photo soit éclairée.
L'Hypersync fonctionne donc avec des éclairs lents (longs), ce qui a pour conséquence de ne pas fonctionner à faible énergie ou avec des flashs rapides et chez Elinchrom ou Broncolor ca nécessite un tube éclair spécifique, plus lent.
Premier problème  : on peut obtenir une lumière non homogène, tant en terme de Température de Couleurs que de luminosité.
Autre problème : ce système fonctionne plus ou moins bien suivant le boitier et il faut souvent peaufiner des réglages de délais. 

 

Conclusion

 

Le HSS est une fonction dont l'efficacité présente certaines limitations à prendre en compte. A vous de déterminer si elle conviendra à votre usage. Prenez bien en compte ce fait : le seul vrai système capable de synchroniser à haute vitesse sans perte d'énergie est le Moyen Format équipé d'objectifs à obturation centrale. Ce n'est pas par hasard si ce système couteux est encore fabriqué.

Images protegées