Votre culture et le "J'aime / J'aime pas"

12162201_833898746725488_248602215_o

Photo : Mariacarla Boscono par Peter Lindbergh

Nous avons tous le droit d'aimer certaines choses, mais également de ne pas en aimer d'autres.



En revanche, appliquer le "j'aime /  j'aime pas" à sa propre culture est très castrateur. Si vous faites cela, vous ferez toujours la même chose sans jamais évoluer. Votre propre culture ne s'étendra jamais.

Vous vous privez d'une partie du savoir et vous vous empêchez d'observer. Or l'une des caractéristiques de l'intelligence est qu'elle permet de "bénéficier des fruits de l'observation en discernant les différences"

N'oubliez pas non plus, que les gouts évoluent avec le temps et qu'ils s'étendent au fur et à mesure que vous allez conquérir des nouvelles choses, en sortant de votre zone de confort. En d'autres termes, vos gouts de maintenant ne sont qu'une infime partie de vos gouts de demain. 

Dans leur grande majorité, les adolescents "savent tout sur tout", du haut de leur quelques années de vie. C'est un comportement excusable, car c'est le passage obligé vers la vie d'adulte. Mais vous, ne restez pas dans "l'adolescence de votre savoir"...



A l'inverse, si vous vous intéressez à une multitude de sujets (même à ceux que vous n'aborderez pas vous même, en tant que photographe), vous allez commencer à "ouvrir votre œil". Aller voir une exposition de Dali (par exemple) peut agrandir singulièrement votre horizon artistique et créatif...



Afin de découvrir de nouvelles choses, quitte à devoir vous "faire violence" pour sortir de votre zone de confort, dites vous que si des gens sont considérés comme des maitres dans leur discipline, ce n'est jamais par hasard. Essayez de découvrir pourquoi ils ont acquis ce statut et ce qui, dans leur œuvre, représente la maitrise. Vos n'êtes pas obligé de tout aimer. mais vous êtes tenus de tout regarder, dans la mesure de vos possibilités.



Et vous pouvez étendre cette notion à votre culture technique : essayez d'aborder de nouvelles techniques dont vous pourriez avoir besoin, afin d'augmenter l'étendue de vos compétences. et pour "ouvrir votre horizon"

 

Note pour l'éducation des enfants : 
J'ai eu la chance de naitre avant l'internet et de ne pas être victime de la dispersion et superficialité mentales que peut provoquer un afflux de données non évaluées (souvent fausses) et prodiguées sans notion de niveau du lecteur et hors-séquence. En effet, Internet "permet" d'accéder à énormément de données fausses, lues "en diagonale", sans spécifier le niveau requis et sans ordre précis et donc sans notion de progressivité. Nos enfants sont à la merci de telles données potentiellement dangereuses pour leur intégrité intellectuelle et culturelle.

Lorsque j'étais enfant, j'a dévoré des "encyclopédies pour enfants" comme par exemple des "encyclopédies scientifiques" et "encyclopédies sur l'Art", avec des textes simples écrits avec des polices de taille moyenne et beaucoup d'illustrations, souvent sous la forme de dessins clairs et lisibles. Je prenais à la lettre A et terminais à Z.
On peut dire que ça m'a sauvé la vie, culturellement parlant. Le savoir, c'est la liberté et la prise de contrôle de sa destinée.

Je vous suggère donc de procéder de la même manière avec vos enfants. Pas de tablettes (de toutes façons vivement déconseillées pour les petits) mais des encyclopédies papier de ce type, que vous pouvez lire avec eux au début, pour les inciter. Ce sont des gros livres qui sentent l'encre et le papier. Vous verrez qu'au bout d'un moment, vos enfants seront "accro", même si par ailleurs ils se servent de leurs tablettes et autres smartphones ou ordis. Cela va stimuler leur intérêt pour la technique et pour l'art, intérêt qui durera toute leur vie.


Attention à l'Encyclopédie "Tout l'Univers" : Elle est très bien, mais je vous conseille de ne la leur donner qu'après avoir utilisé des encyclopédies plus simples, en 2 ou 3 (gros) volumes.

Pour les parents

Passée la période de rejet de l'école, il y a toujours un moment de sa vie ou l'on ressent le besoin d'apprendre à nouveau. Vous pouvez donc vous aussi, prendre ces encyclopédies pour enfants en commençant par celle que vous préférez le plus.
 

Ne vous sentez pas ridicules si vous aimez une encyclopédie toute simple, au contraire. Le savoir, c'est le savoir. Il est bon à prendre partout ou on le peut. Les encyclopédies pour enfants existent pour que les petits puissent acquérir des données en tenant compte de leur développement intellectuel et de leurs capacités cognitives. Mais ça ne veut pas dire que les adultes ne peuvent pas les utiliser eux-aussi, afin de reprendre "les bases"

La lecture de A à Z permet de tout aborder, avec plus ou moins de curiosité, et d'éviter les "jaime / j'aime pas"

Amusez vous bien ;)

Images protegées