Changer la perspective, par Peter Cox

August, 2009

L'auteur de cet article est peter Cox, photographe de paysage et formateur, vivant dans le beau sud-ouest de l'Irlande.

Texte originellement publié sur le site Luminous Landscape et traduit librement de l'anglais. Photos : Peter Cox

Changing Perspective

Plusieurs facteurs influent sur le succès ou l'échec d'une prise de vue – le sujet, l'heure du jour et les conditions météorologiques ont leur importance pour n'en citer que quelques-uns. L'un des moins évident, c'est la perspective. Elle a un énorme effet sur nos compositions, même si la plupart des photographes ne lui accordent que peu d'importance. 

 

Il y a diverses manières de modifier la perspective : choisir des angles de prise de vue inhabituels, en plongée ou contre-plongée par exemple. Ce dont je vais traiter ici concerne l'utilisation de différentes focales, pour un même cadrage, afin d'obtenir différents résultats. 

The Dark Hedges, Antrim

Canon EOS 5D Mk. II, EF 70-200 f/2.8 IS @ 200mm
f/16, 1/2 @ ISO 100

 

Mais qu'est-ce que la Perspective en fait ?

 

La définition que nous allons utiliser est celle-ci :

 

perspective : apparence relative des objets les uns par rapport aux autres, déterminée par leur distance au point de vue. 

L 'important à retenir au sujet de la perspective est que la taille apparente des objets diminue quand la distance qui nous sépare d'eux s'accroît. Ceci est évident. Ce qui l'est moins, c'est qu'en même temps la distance apparente entre eux s'amoindrit aussi. 

 

Par exemple, pour une personne debout à 50 cm de vous et une deuxième 5 mètres plus loin, vous avez l'impression qu'elles sont bien éloignées. Maintenant, reculez de 50m et regardez à nouveau : la distance apparente entre eux a notablement réduit et ils semblent presque côte-à-côte. 

 

Regardez maintenant l'image au-dessus, prise avec un téléobjectif, et vous pourrez constater que la scène apparaît relativement plate – la distance apparente entre les arbres a été réduite and il semblerait que les arbres ont été artificiellement plaqués l'un sur l'autre. 

Le but était ici d'intensifier la sensation d'étroitesse, vaguement menaçante, que crée ce lieu.

 

Maintenant regardons l'image ci-dessous. Même lieu, et la scène est prise depuis le même endroit, mais avec un objectif grand angle. Vous pouvez voir que l'effet est radicalement différent : la scène est plus dégagée et il y a de l'espace vide entre les arbres sur une bonne partie de l'image.

dark_hedges_wide_example

Canon EOS 5D Mk. II, EF 24-70 f/2.8 @ 24mm
f/16, 1/2 @ ISO 100

 

La zone délimitée en rouge est montrée ci-dessous avec un recadrage à 50%. 

Vous noterez que le recadrage rend à l'identique l'image précédemment obtenue au téléobjectif. Les différences de tons sont dues au fait que le recadrage n'a pas subi le même port-traitement et à la présence de flare du aux larges parties lumineuses sur les côtés du cadrage original.

 

Que nous apprend ceci ? 

 

Tout d'abord, en comparant les deux résultats, vous pouvez voir que la focale utilisée, en elle-même, ne change pas le contenu de la scène. Un téléobjectif a seulement un angle de vue plus étroit ce qui veut (généralement ) dire que ce qu'il voit est à distance, et que donc les objets qu'il cadre ont à la base moins de distance apparente entre eux. 

A l'opposé, le grand angle voit « plus » de la scène et donc y inclut des objets plus proches du boîtier. Donc la distance apparente entre premier plan et arrière plan est accentuée. 

 

Quand et comment ? 

 

Généralement, si vous voulez imprimer une sensation d'espace et d'étendue dans votre image, le grand angle est à privilégier. Pensez à placer quelque objet au premier plan pour obtenir l'effet désiré.

 

 Si vous souhaitez un résultat plus abstrait, utilisez un téléobjectif pour diminuer la perspective. En y joignant une bonne composition, ceci renforcera l'aspect graphique de votre réalisation.

 

Quelques exemples :

 

Dans l'image ci-dessous je voulais signifier deux choses : l'aridité du paysage en même temps que son étendue. Un ultra-grand angle et un point de vue bas ( approchant ainsi les roches sur le sol très près de l'objectif ) me le permirent. 

blue_mountain-med

Bláfell, Iceland
Canon EOS 5D, EF 24-70 f/2.8 @ 24mm
f/16, 1/2 @ ISO 100

 

Un exemple d'utilisation de la compression de la perspective dans le but de créer un bon effet, dans cette image

An example of using perspective compression to good effect is this image:

williams_reservoir-med

Skeletal Trees, Williamstown, MA
Canon EOS 5D, EF 100-400mm @ 310mm
f/13, Multiple Exposures @ ISO 100

 

Ici, j'ai utilisé une longue focale pour faire apparaître les arbres, en arrière plan, solides comme un mur  derrière les bouleaux du premier plan. Je renforçais ainsi le côté abstrait de l'image. 

 

En conclusion :

 

La plupart des photographes se contentent de choisir leur focale uniquement en termes d'angle de vue, utilisant un grand angle pour englober plus d'éléments dans une scène et un téléobjectif pour « s'approcher » d'un objet distant sans marcher jusqu'à lui. 

Ca sert de savoir qu'ils ont plus que ce seul usage là. 

Images protegées