Le rôle du Traitement dans le Style

N°03 de la Série "Votre Style Photographique"

13/01/2015

 

Photo : Lilian Bassman

7eccc20d6d25aa76a60aed292dac07d4

Attention : Développement ou Retouche ?

Par expérience, j'ai constaté que la très grande majorité des gens ne connaissent pas la différence entre Développement et Retouche. Je vous invite donc à lire ce texte : Quelle est la différence entre Développement et Retouche ?

 

Introduction

Le traitement (développement, retouche éventuelle et post-traitement de finalisation) fait partie de la technique du "labo numérique" (ou du labo argentique). Savoir post-traiter vos images est indispensable, et cela fait partie des choses qui vont vous distinguer. Mais attention, ne soyez pas naïfs au point de croire qu'un type de traitement, un type de retouche, un preset Lightroom ou une Action Photoshop suffiront à créer "votre style". C'est beaucoup plus complexe que cela. La retouche n'est pas obligatoire mais si elle existe, elle fait partie du traitement. En regardant votre Portfolio, on devra trouver une unité de style au niveau du traitement.

 

Personnalisez votre traitement.

En Photographie chimique, le photographe utilisait le choix du film, de la chimie, du papier comme des outils intervenant dans le rendu final. Ces choix influençaient l'aspect "plasticien" de la photographie, la "réponse" des contrastes, la tonalité et la restitution des couleurs, la sensation de "matière" associée à l'image elle-même. Au final, cette caractérisation allait influencer la réponse émotionnelle de la photographie, auprès du lecteur.

Telle qu'elle est délivrée par un boitier numérique (y compris pour un fichier RAW) et malgré un développement numérique personnalisé, l'image est totalement dépourvue de cet aspect plasticien. Cela a pour conséquence de donner des images au rendu complètement uniforme et identique, tous modèles et toutes marques confondues. En quelque sorte, cela revient à dire que - en terme de rendu - tous les photographes produisent tous les mêmes photos, quelque soit le matériel numérique utilisé.

 

Ceci va à l'encontre de la personnalisation du Style. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des moyens techniques pour contrebalancer l'uniformisation des rendus que nous a apporté le numérique. 
 

Je vous propose de lire ce tuto, qui va vous donner un point de vue exhaustif sur le sujet : Le rendu de la photo Numérique

 

Quelques exemples de rendus éclatants de maitres de la photographie.

  • Le "simple" rendu argentique, dans les portraits en noir et blancs dramatiques, directement inspirés des photographes américains de la Grande Dépression, mais aussi de l'expressionnisme Allemand des années 40 de Peter Lindbergh
  • La finesse des rendus à très courte profondeur de champ, alliés à la texture inimitable de la chambre photographique de Paolo Roversi : sensualité, gravité et mystère
  • Les noirs et blancs argentiques, dont le flou et le graphisme donnent une ambiance à la fois mystérieuse, sophistiquée et minimaliste de Lilian Bassman
  • Le romantisme, les flous évanescents, la dialectique colorée, le mystère de la peinture photographique de Sarah Moon

 

Photographie ou Visuel Pub ?

Je vais essayer de définir ce qui selon moi détermine la limite entre Photographie et Visuel Pub.

Je vais baser cette différenciation sur celle que l'on fait depuis longtemps en argentique et sur ce que font certains Maitres de la photographie.

  • Une photographie est une image non retouchée ou dont les retouches sont mineures (petits boutons, petits défauts, etc). On n'a pas touché à la surface de la peau et son aspect est exactement le même que dans la réalité. On obtient ici, ce qu'on aurait vu sur les tirages argentiques développés et tirés par son photographe de quartier.
     
  • Un visuel Pub est une image obtenue à partir d'une photographie. Mais l'infographie a tellement été poussée que la personne représentée ne ressemble pas aux êtres humains que nous croisons dans la rue : peau au grain parfait, formes du visage impeccablement galbées, etc. Le résultat est très esthétique, mais il ne s'agit plus d'une photographie. Nous avons à faire à un visuel infographique.
     
  • Les deux ont tout autant de valeur et selon moi, un photographe doit être capable de réaliser l'un comme l'autre.
  • Il n'y a aucun problème sur le fait de ne présenter que des visuels pub dans son portfolio. Et vous pouvez tout à fait baser votre style sur des photos de type "visuel pub"
     
  • Mais attention, vous devez être capable par ailleurs de réaliser des photos sans ce type de retouche poussée. Que se passera t'il si on vous demande un jour de réaliser des photos sans cette retouche de type "visuel" mais qu'en revanche, on exige un style marqué ?
     
  • Et le pire serait que la retouche vous serve à masquer des lacunes en tant que photographe. Vous devez être irréprochable au niveau de votre connaissance de la technique de prise de vues. A ce sujet, vous pouvez consulter ce tuto : Le rôle de la Technique dans le Style 
     
  • Attention au micro Dodge & Burn, au Split Frequency et d'une manière générale, aux techniques d'uniformisation. Utilisées sans discernement de style, elle vont rendre vos réalisations tout aussi uniformes que celle de votre voisin qui aura également utilisé ces techniques. Sur certains portfolios, la première chose que l'on se dit c'est "tiens il a utilisé du D&B". Or, c'est bel et bien l'image elle même qui devrait sauter au yeux. L'univers du photographe. La puissance du regard du mannequin. Pas les techniques utilisées en retouche !
     
  • Donc Si vous retouchez, la retouche doit être au service de votre style. Votre image doit communiquer avec force et faire oublier les techniques qui ont été utilisées pour la produire. Ce seul facteur est pour moi un indice important permettant de juger de la maturité d'un portfolio. Ne tombez pas dans le : "superbement réalisé, mais trop technique, ne communique rien qui surpasse la technique elle même"
     
  • Si vous regardez les images des 4 photographes donnés en exemple ci-dessus, vous aurez une parfaite illustration de comment le traitement se met au service du message (et non l'inverse)
Images protegées