Tuto : Les chapeaux du photographe moderne

De nos jours et avec l'avènement du numérique, les chapeaux autrefois portés par d'autres personnes, doivent (ou peuvent) être portés par le photographe lui-même.

  • Le Photographe
  • Le Tireur Photo
  • Le Retoucheur (si la retouche est requise)

Le chapeau "photographe"

 

Le photographe est celui qui va : 

  • Mettre la scène en lumière
  • Déterminer l'exposition (censée être correcte)
  • Faire le cadrage en choisissant l'angle et la distance
  • Déclencher
JRASSE-OCHAUVIGNAT170612-4489

A ce stade, l'image est "dans la boite", mais elle n'existe pas encore en tant que photographie. Il faudra un processus pour la matérialiser. Que le processus soit automatique (fichier jpg créé par le boitier) ou manuel, il y a obligatoirement un process à réaliser (post-traitement), que l'on soit en numérique ou en argentique et ce, depuis l'invention de la photographie il y a plus de 200 ans.

En d'autres termes, aucune image ne peut exister sans post-traitement

Le chapeau "Tireur Photo"

 

Tout d'abord, je vous invite a regarder cette vidéo, qui explique ce qu'est le Tireur Photo et quel est son rôle. Nous ferons ensuite le parallèle avec le numérique

Le Développement et le Tirage sont de nos jours, effectués en grande partie sur les logiciels de développement Raw : Lightroom, Adobe Camera Raw (en conjonction avec Photoshop), Capture One, et DXO pour les plus performants et les plus connus.

 

Ces logiciels vont permettre d'effecturer la partie créative du développement/tirage, dont Raymond Cauchetier parle dans la vidéo ci-dessus. On voit donc que la création de l'image ne se limite pas à la seule Prise de Vues (chapeau de "Photographe"), mais qu'elle passe aussi par le Chapeau du "Tireur Photo" (Développement et Tirage)

 

L'impression se fait sur des imprimantes à jet d'encre, mais il existe des procédés qui permettent d'imprimer du numérique sur du papier argentique (tireuses laser, procédés alternatifs argentico-numériques)

 

Vous pouvez consulter cet article pour en savoir davantage sur le développement numérique, et cet article pour en savoir davantage sur l'importance du traitement numérique, en ce qui concerne le rendu photographique.

Le chapeau "Retoucheur" - Si celui-ci est requis

 

Je vous propose en tout premier lieu de regarder cette vidéo d'une retoucheuse argentique au travail (et de bien écouter ce qu'elle dit sur le numérique)

Quelques faits importants concernant la retouche : 

 

Qu'est-ce que la retouche ?

  • Il y a beaucoup de confusion sur ce qu'est la retouche. et notamment, un mélange avec le Développement/Tirage. Je vous invite donc a clarifier ça en lisant ce texte
  • La confusion existe parfois chez les gens qui ont fait de la photographie argentique, ce qui devrait normalement ne pas se produire
  • Le retouche existe depuis la création de la photo, il y a plus de 200 ans. Rien de nouveau donc. Photoshop n'a pas inventé la retouche
  • La retouche n'est pas destinée à "effacer des défauts ou des erreurs". Elle est destinée à donner à l'image, le rendu que l'on s'est proposé de réaliser ou que l'on vous a demandé d'exécuter. 

Faut-il retoucher ? dans quelle mesure ?

  • Que ce soit en argentique ou en numérique, la retouche peut être si discrète et si légère qu'elle est totalement invisible. Il y a donc des degrés d'application de la retouche. 
  • Certaines photos ou certains styles photographiques ne nécessitent pas de retouche. Un simple Développement/Tirage suffira
  • Dans d'autres cas, une retouche modérée sera nécessaire : éliminer quelques petits défauts sur la peau, un fil électrique qui traverse le ciel, etc. La question que vous pouvez vous poser est : "est ce-que si je laisse ce détail, il va apporter quelque chose à la photo ?"
  • Enfin, il existe des disciplines (en Beauté et pour la plupart des images de Mode ou de Publicité) ou la retouche est non seulement requise mais "obligatoire", afin de respecter la demande du client, mais aussi les règles et coutumes de la discipline. C'est donc la demande qui décide, et non le photographe.
  • Dans le cas d'une retouche "poussée" il est évident que la retouche se voit. Il s'agit alors de "visuels pub", destinés à apporter un coté onirique, à stimuler l'imaginaire et non à retranscrire la réalité
  • Quoi qu'il en soit, la "réalité photographique" est une vue de l'esprit. En fait, une photo est toujours "l'expression d'une opinion". A chacun d'utiliser la quantité de retouche qu'il estime nécessaire pour parvenir à ses (ces) fins.
  • Notez qu'un photographe complet, sera tout autant capable de produire autant d'images non retouchées (mais publiables) qu'il sera capable de produire des images retouchées de manière professionnelle.

Combien de temps doit-on passer en retouche ?

  • Selon le type de résultat voulu ou demandé, le temps de retouche peut aller de quelques minutes a plusieurs heures.
  • Le temps passé peut-être lié à la difficulté de la retouche, ou tout simplement au type de rendu demandé qui peut nécessiter beaucoup de temps pour le réaliser.
  • Si on doit passer du temps à retoucher des "bétises" faites aux étapes précédentes, ce n'est pas la retouche qui doit être incriminée, mais celui qui à mal réalisé les étapes précédentes.

La retouche, processus créatif ?

  • A priori, la retouche semble être destinée a corriger des erreurs. Ce n'est pas sa seule utilité.
  • La retouche (ou une certaine manière de retoucher) peut faire partie du style. Elle est donc également un processus créatif

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre en retouche ?

  • Retoucheur est un métier. Ce qui implique des techniques spécifiques et un grand savoir faire. Mais ce Chapeau peut-être porté par le photographe, si celui-ci s'y investit en prenant dès le départ, les bonnes habitudes
  • De nombreux procédés utilisés pas des amateurs inexpérimentés et n'ayant aucune culture de la retouche professionnelle ne sont pas des techniques de retouche. Utiliser du "flou gaussien" ou n'importe quel filtre de flou, ou technique de floutage (comme par exemple le réglage "clarté négative" de Lightroom) NE FAIT PAS PARTIE DES TECHNIQUES DE RETOUCHE. Le résultat est en général catastrophique et n'a rien à voir avec ce qu'un retoucheur pro sera capable de produire. C'est de la "retouche de comptoir" (par analogie aux "discussions de comptoir", dans lesquelles les gens "refont le monde" accoudés au zinc)
  • Les retoucheurs pros ne FLOUTENT PAS LA PEAU. Si vous voulez donc que vos retouches aient en rendu professionnel, il faut apprendre à retoucher comme les pros et oublier le floutage.
  • Le "lissage de peau" n'utilise pas le floutage. Le lissage est une technique professionnelle qui demande de nombreuses heures de pratique pour parvenir a un résultat pro. Ce n'est pas accessible à un débutant. Il ne pourra y parvenir qu'après de nombreuses heures de pratique.
  • La fausse retouche (utilisant le flou la plupart du temps) fait croire aux gens naifs que l'on peut "retoucher en appliquant un simple filtre". Ne soyez pas crédules. 

Une photo "avant retouche"

Book_retouching_A0021937_avant

La même photo "apres retouche " (il reste quelques détails a éliminer)

Book_retouching_A0021937_avant_mars_2

Une photo "non retouchée" nécessitant tres peu de retouche

Book_constance_A1253747

Conclusion

 

Le métier de photographe a évolué. Il me semble inéluctable que le Photographe doive savoir porter également le chapeau du "Tireur Photo", voire celui du "Retoucheur", car la maitrise de son style en dépend.

 

Autrefois, le Photographe et le Tireur travaillaient de concert. Le photographe réalisait la Prise de Vues, et le Tireur "interprétait la partition" en apportant sa propre touche créative. De nos jours, c'est le Photographe qui doit être capable de faire les deux.

 

Pour certains styles photographiques, la retouche est nécessaire. L'idéal serait de pouvoir s'en charger, à condition de le faire de manière "professionnelle" (même si ce n'est pas votre métier). Les retouches mal faites (en utilisant de "techniques" amateur) donnent une tres mauvaise image de votre travail, car elles mettent en évidence votre incapacité à obtenir un résultat "pro" (même si la photo n'est pas votre métier). 

  • La photographie est un métier. Développer/Tirer une photo est un métier. Retoucheur est un métier

  • On peut les pratiquer de manière amateur, mais le meilleur moyen de progresser et de parvenir à un certain niveau, c'est de pratiquer sa passion "comme un pro", c'est a dire avec beaucoup de sérieux et d'exigence

  • J'estime que pour parvenir a un bon niveau en photo, il faut environ 10 ans de travail serieux, exigeant et constant, tant en prise de vues qu'en Developpement/Tirage

  • Au bout de 10 ans, il faudra travailler encore plus dur, car les gens attendront encore davantage de vous

  • J'estime que pour devenir compétent en retouche sur ses propres images (sans pour cela prétendre atteindre le niveau d'un retoucheur pro, qui lui est capable de retoucher les photos des autres), il faudra environ deux ans de travail intensif et journalier.

Ne vous découragez pas. Mais ne vous laissez pas non plus endormir naivement par les apparences. La photographie est un loisir enrichissant, mais qui demande beaucoup de travail, si vous avez vraiment envie d'arriver à un certain résultat. Comportez vous comme un professionnel dans votre approche de la photographie, même si celle-ci n'est pas votre métier.

Images protegées