La souplesse du RAW vs Bitmap

23 Juillet 2012

Video

Contexte

Petite précision concernant la photo utilisée pour faire cette démonstration :

  • Cette photo a été réalisée VOLONTAIREMENT sans flash, pendant la phase de mise au point de l’expo. Comme dit dans la vidéo, l’expo a été réglée pour le dernier plan. Je n’ai pas voulu donner davantage de détails dans la vidéo, par souci de clarté. En d’autres termes, le flash était éteint volontairement.
  • Ce n’est qu’après avoir réglé l’expo pour le fond que l’on règle l’expo pour l’avant plan (en mettant le flash en route)

Cette situation est donc une situation « extrême » qui n’est pas censée se produire dans la vie photographique de tous les jours. Elle reste néanmoins probante.

 

RAW vs JPG ou TIFF/PSD

Comme le montre la vidéo, le résultat sera le même sur des fichiers JPG, TIFF ou PSD.

 

Noir et Blanc

Même si cette démonstration est faite sur un fichier couleurs, elle concerne tout autant le noir et blanc. On comprend aisément ici, que si on réalise un fichier noir et blanc en RAW, on accèdera a des nuances de gris qui seront devenues inaccessibles une fois le fichier converti en bitmap. Les modules tels que Silver Efex Pro ou DXO Pack sont donc très limités, de par la nature même des fichiers sur lesquels ils travaillent. Il n'y a rien que l'on fait avec ces modules qui ne puisse être fait tout aussi rapidement (voire plus rapidement) avec Lightroom et Photoshop.

 

La démo

Voici donc une photo « sous-ex » issue du RAW, telle qu’elle avait été photographiée en premier lieu.

filblog_tuto_blog_thd_2012.07.23_1_full.jpg

La même photo issue du RAW sur laquelle j’ai uniquement et seulement tiré le curseur « lumière d’appoint » dans Lightroom v3, avec un crop sur le (peu) de bruit engendré, compte tenu le l’augmentation phénoménale de luminosité. « lumière d’appoint » introduit de la lumière dans les basses lumières

filblog_tuto_blog_thd_2012.07.23_1_12.jpg
filblog_tuto_blog_thd_2012.07.23_1_60.jpg

Ensuite, j’ai pris un jpg HD de cette photo, curseur « lumière d’appoint » à 0.

puis j’ai rechargé ce jpg dans Lightroom.
J’ai ensuite appliqué la même manip que sur le fichier RAW, mais cette fois-ci sur ce jpg HD (bitmap 8 bits donc) : j’ai poussé le curseur « lumière d’appoint » à fond.

 

 

Voilà le résultat (inutile d’ajouter un crop) :

filblog_fip_comparo_jpg_2008.06.27_A0005372

Les valeurs sombres sont irrécupérables.

Images protegées